Ma découverte des Puces de la Porte de Montreuil fut peu commune, du moins il me semble.

C’était un dimanche matin et je prenais le petit-déjeuner avec une amie à la station Robespierre. La canicule de juillet 2018 faisant rage ce jour-là, je préférais mes pieds au métro parisien pour rentrer chez moi, à Porte de Montreuil.
Alors que j’avançais Rue de Paris et arrivais Place de la Porte de Montreuil, je vis une famille qui chargeait sa voiture de vinyles, de vêtements et qui n’arrivait vraisemblablement pas à rentrer le nouveau vélo dans le coffre. Tournant la tête, mon regard se posa naturellement vers Les Puces.